Billets de leshistoriales

  • Rencontre avec ... Martine

    Rencontre avec Martine, responsable de l'atelier couture et actrice

     

    418 histo 2018

     

     

    Tu fais partie des Historiales depuis 30 ans, qu'est-ce qui t'a poussée à rejoindre l'association et ne plus la quitter ?

    En 1985, avec Serge, nous voulions créer une association pour jouer du théâtre. Nous avons alors fait le tour de Pressins pour nous faire connaître. L'appel a tellement bien fonctionné qu'il y avait trop de monde pour jouer. Je n'ai pas pu avoir de rôle dans la pièce, j'ai donc fait les costumes, le décor et souffleuse. En 1989, pour le 200e anniversaire de la Révolution Française, on a décidé de créer un son et lumière. Ce fut un gros succès. Puis on a fait encore pendant quelques années des représentations de théâtre. En 1994, pour marquer les 80 ans du début de la Première Guerre Mondiale, on a voulu de nouveau faire un son et lumière. Depuis on ne s'est plus arrêté...

    Depuis 30 ans, Les Historiales sont devenues une vraie famille. On crée quelque chose tous ensemble dans une ambiance conviviale.

     

    Comment se déroule la conception des costumes

    Serge donne le thème du nouveau spectacle, puis je fais mes recherches sur internet et dans des livres. Ensuite, j'essaie de faire des croquis pour les autres couturières. Puis, nous cherchons les tissus appropriés soit dans nos anciens costumes, soit chez Emmaüs, soit aux Tissus Attavay (à St Victor de Morestel). Il faut environ 9 mois pour créer tous les costumes.

     

    Un spectacle qui t'a particulièrement marquée ?

    Je les ai tous aimés. Je ne veux pas faire de jaloux !

     

    Un dernier mot ?

    J'espère que Les Historiales vont durer encore et encore. On compte également sur les nouveaux pour continuer l'aventure. Les anciens fatiguent. On a toujours le même enthousiasme mais l'énergie n'est plus aussi importante qu'avant.

     

    Lire la suite

  • Rencontre avec... Eloïse

    Rencontre avec Eloïse, actrice et maquilleuse pour le spectacle

    042 histo 2018

     

     

    Tu fais partie des Historiales depuis quelques années, qu'est-ce qui t'a poussée à rejoindre l'association et à ne plus la quitter ?

    Je fais partie des Historiales depuis le spectacle de Gavroche. Ce qui me pousse à rester ? La convivialité et la passion. Certes il y a les répétitions mais durant les 2 semaines de spectacle nous sommes dans un autre monde. On vit pour les Historiales, on se retrouve même la journée entre jeunes pour rigoler, allé au lac... C'est vraiment bonne ambiance. Et surtout je reste pour le plaisir de faire plaisir. Travailler pendant les répétitions et se faire applaudir pour notre travail c'est juste merveilleux. On se sent fier. Enfin c'est ce que je pense et ce que je ressens.

     

    Comment se déroulent les répétitions et les représentations du spectacle ?

    Les répétitions sont le samedi après-midi. Lorsque c'est un nouveau spectacle nous commençons début avril et si c'est la deuxième année début juin. C'est vraiment un job. Certes on est bénévole mais il faut quand même bosser son texte et jouer le jeu. Et c'est ça qui est passionnant. Les répétitions durent en moyenne 2H en fin de journée le samedi. Donc oui c'est prenant mais ça vaut le coup !!!! 

    Les représentations ?! Aaaaah même après des années sur scène on a toujours ce petit stress de louper une scène ou d'oublier son texte, mais c'est tellement bien. On arrive à partir de 19h et il faut être là au max à 21h pour ceux qui bossent car oui il y a la préparation (habillage et maquillage). Et ça permet de se retrouver entre acteurs pour papoter.

     

    Un spectacle qui t'a particulièrement marquée ?

    Et bien il y en a 2. Gavroche car c'était mon premier et j'étais petite donc je l'ai vraiment vécu en grand. Je voyais tout par les yeux d'adolescente qui découvre un nouveau monde. Et le deuxième c'est les années folles. Premier spectacle où j'ai eu un rôle parlé et qui demandait beaucoup de présence sur scène et c'était tout bonnement MAGNIFIQUE. J'ai vraiment aimé jouer mon rôle. J'ai tout de suite réussi à me mettre dans le rôle grâce aux autres acteurs. Oui, on se donne quelques conseils car ce n'est pas toujours facile de s'autocritiquer.

     

    Un dernier mot ?

    Pour les passionnés ou même les curieux, REJOIGNEZ NOUS!!C'est une AVENTURE à vivre.

  • Rencontre avec ... Denis

    Rencontre avec Denis, concepteur des décors des spectacles et acteur

     

     

    Tu fais partie des Historiales depuis 30 ans, qu'est-ce qui t'a poussé à rejoindre l'association et ne plus la quitter ?

    Je faisais partie du comité des fêtes de Pressins, et nous avons su que Les Historiales cherchaient du monde pour aider à la construction du décor du spectacle des Frères Joseph (1994). Ayant également des connaissances au sein de l'association, de fil en aiguille, je me suis engagé aux Historiales. Et depuis 25 ans, j'ai créé de véritables amitiés au sein des Historiales.

     

    Comment se déroule la conception d'un décor ?

    J'étudie le scénario de Serge, les livres d'Histoire, d'architecture, ... puis je dessine les premiers plans. Il s'ensuit des allers/retours avec Serge pour les finaliser. Puis je fais appel à l'équipe décors (environ 20 personnes + 15 peintres) pour la construction. Bien entendu des modifications sont faites au cours de la construction en fonction du matériel, et des idées et conseils des uns et des autres.

     

    Un spectacle qui t'a particulièrement marqué ?

    Les Frères Joseph (1994) car c'est le premier spectacle dans lequel j'ai joué. La reconstitution des tranchées en 2014 m'a également demandé beaucoup d'investissement. J'ai étudié la Première Guerre Mondiale pendant 2 ans pour que la reconstitution soit le plus fidèle possible.

     

    Un dernier mot ?

    J’attends la relève !

     

     

    Lire la suite

  • Rencontre avec... Bastien

    Rencontre avec Bastien, acteur

     

    618 histo 2018

     

     

    Tu fais partie des Historiales depuis quelques années, qu'est-ce qui t'a poussée à rejoindre l'association et à ne plus la quitter ?

    Je fais partie des Historiales depuis maintenant 9 ans. Je remercie mes cousines (Éloise et Noémie), ma tante et mon oncle (Corinne et Claude) qui m'ont proposé de jouer avec eux . Je remercie aussi Serge Revel qui m'a accepté dans l'association alors que j'allais avoir 6 ans.  Je suis rentré dans cette association car j'ai vu un spectacle et j'ai été émerveillé devant le décor, le jeu des  acteurs et les lumières. Depuis, chaque année, j'aime jouer, retrouver tout le monde et participer aux évènements proposés par l'association ; notamment Pré en Bulles dont je suis bénévole tout au long du festival depuis maintenant 6 ans.

     

    Comment se déroulent les répétitions et les représentations du spectacle ?

    Les répétitions et les représentations sont familiales et très conviviales. C'est un plaisir de jouer et de répéter dans cette ambiance, de pouvoir donner son avis, jouer librement son rôle. Serge est ouvert à toutes les propositions et cela est très agréable.

     

    Un spectacle qui t'a particulièrement marqué ?

    Le spectacle qui m'a marqué le plus est Gavroche ; je suis allé le voir en 2009 et cela a contribué à me donner envie de jouer et de rejoindre cette association.

     

    Un dernier mot ?

    J'espère pouvoir encore longtemps jouer sur ce site magnifique avec ma deuxième famille pendant mes vacances d'été !!

  • Rencontre avec... Serge

    Rencontre avec Serge, auteur et metteur en scène du spectacle.

     

    A l'origine de l'association Les Historiales (création en 1989), Serge Revel est depuis 30 ans l'auteur et metteur en scène du spectacle des Historiales.

    Serge revel ecrivain metteur en scene et organisateur des historiales devant le village cree pour le spectacle et une veritable jeep d epoque 1468927284

     

    Pourquoi avoir créé Les Historiales ?

    J'avais joué dans un spectacle historique à Rochefort sur Mandrin.  Il y avait beaucoup trop de dépenses liées aux professionnels. L'idée m'a plus mais avec uniquement des bénévoles. De plus j'avais envie de rendre l'Histoire agréable...  Ça m'a donné l'idée de créer un spectacle historique.

     

    Comment se déroule la conception d'un spectacle ?

    Un spectacle c'est un an de travail. Recherche d'informations sur le sujet, lecture, écriture, atelier voix, enregistrement, création de la bande son, répétitions... C'est un long processus.

     

    Un spectacle qui t'a particulièrement marqué ?

    Les Frères Joseph parce que chargé d'émotions sur un thème si proche encore de nous.

     

    Un dernier mot ?

    Les Historiales, c'est avant tout une aventure humaine et une façon d'intéresser à l'Histoire.

     

    Lire la suite